Exposition des trophées de chasse à courre : le spectacle de la mort

Comme chaque année, l’exposition des trophées de chasse de l’Oise s’est tenue entre le 30 avril et le 3 mai.
Un spectacle morbide qui célèbre la mort d’animaux que tous les photographes et les promeneurs attentifs connaissaient bien ici :
Celui de Lacroix Saint-Ouen, fouetté puis tué dans un jardin,
Celui de Choisy-au-Bac, noyé dans l’Aisne à la vue de tous,
Le « Petit Laigue », poignardé devant des habitants révoltés,
Le doyen de la forêt de Laigue (ici en photographie)… et tant d’autres… 💀

Ensemble nous pouvons mettre fin à cette barbarie sans nom soutenue par l’ONF. La saison passée a démontré la force de notre mobilisation. Il suffisait de relever la tête et de prendre les choses en main !
Préparons nous pour la saison 2 ! Rejoignez-nous ! ✌️🦌🦊🐗

La chasse à courre noie un cerf dans l’Aisne !

Samedi 6 janvier, l’équipage Rivecourt, qui chasse en forêt de Laigue, s’est mis sur les traces d’un cerf, qui pour leur échapper à tenté de traverser l’Aisne au niveau du Francport.
Les chasseurs ont alors mis une barque à l’eau de l’autre côté de la rive pour lui barrer la route. Le cerf a fait demi-tour et a été emporté par le courant, avec les valets à ses trousses. La poursuite a duré une bonne vingtaine de minutes, jusqu’à ce qu’ils parviennent à le rattraper, le prendre par les bois, et le noyer en lui maintenant la tête sous l’eau.
Une pensée pour toutes les personnes qui ont assisté à cette scène d’horreur, qui ont tenté de sauver ce pauvre animal en amont ou qui l’ont encouragés, impuissants, le long des berges de l’Aisne.

Devant son cadavre encore flottant, la maitresse d’équipage, Florence de Lageneste, assurait l’avoir tué « dans les règles de la vénerie » :  alors abolissons la vénerie !

Les pseudo « sanctions » de la Société de Vénerie révélées au grand jour

Jeudi dernier, la Société de Vénerie annoncait des sanctions envers Alain Drach et son équipage, la Futaie des Amis :

Même pas deux jours plus tard, elles se sont révelées en grand jour comme ce qu’elles sont vraiment : un nuage de fumée pour tenter de calmer le jeu, alors que les grands médias commencaient à poser la question de l’abolition, sous la forme de sondages ou d’articles.

Continuer la lecture de « Les pseudo « sanctions » de la Société de Vénerie révélées au grand jour »