#TRAQUÉS 3 – LE SANGLIER (📸 par Thibaut De Clercq)

🐗🖼 Le sanglier est un mammifère très présent chez nous. Une compagnie est composée le plus souvent de plusieurs femelles (dont une de tête) et de jeunes. Les sangliers mâles plus âgés vivent isolés, d’où leur nom de « solitaires ».
Contrairement aux idées reçues, c’est un animal relativement calme et craintif, qui, au moindre bruit ou forme inhabituelle, choisira à 99 % la fuite plutôt que l’affrontement, sauf si sa vie ou celle des petits est en jeu.
Il vit le plus souvent dans des « zones sales » très encombrées de ronces/fougères où il y passe la quasi-totalité de la journée à dormir, toujours à proximité d’un point d’eau pour pouvoir se « souiller » (s’y rouler pour se débarrasser des parasites). C’est le soir venu qu’il se déplace en recherche de nourriture et évolue à découvert toute la nuit pour regagner sa remise au lever du soleil. Contrairement à beaucoup d’animaux, ses yeux ne réfléchissent pas la lumière, il faut donc redoubler de vigilance quand nous traversons son territoire en voiture la nuit !

📯🗡 Depuis des siècles, le sanglier est prisé par les chasseurs à courre pour le duel épique qu’il est censé offrir : les peintres et les poètes de chasse du moyen-âge le représentaient volontiers en monstre noir invincible, plus grand que les hommes eux-même.
Aujourd’hui, on connaît mieux la réalité de ces chasses : le sanglier (mâle comme femelle), une fois « trié » de force (séparé de sa famille), tente de fuir en courant en cercles, jusqu’à épuisement. Il est ensuite rattrapé par les chiens, qui encaissent pour leurs maîtres les coups de défenses du sanglier paniqué. Les veneurs arrivent enfin pour l’achever et festoyer autour de sa dépouille. Aujourd’hui en France, il existe encore une quarantaine de ces équipages (dits « vautraits »).

Jeudi 15 Février : Quatre personnes agressées pour avoir filmé en forêt !

Jeudi 15 février. Alors que la Société de Vénerie soigne son image devant la presse, sur le terrain les violences s’accentuent.

Quatre personnes sont agressées pour le simple fait d’avoir filmé la « curée » dans un lieu public. Des membres de l’équipage « Vautrait Tiens Bon Picard » leur ont volé un téléphone et les ont poursuivis jusqu’à leur voiture, pour pouvoir prendre leurs immatriculations en photo.

Le sentiment de toute-puissance des chasseurs à courre n’aura bientôt plus de limite avec un Préfet ouvertement de leur côté.

Soyons tous unis contre les violences ! La liberté d’expression est en danger dans nos campagnes !

Voici une cagnotte pour aider la personne qui s’est fait voler son téléphone :
https://www.leetchi.com/c/ava-abolissons-la-venerie-aujourdhui

Voici le récit détaillé d’une des personnes présentes :

Continuer la lecture de « Jeudi 15 Février : Quatre personnes agressées pour avoir filmé en forêt ! »