Rambouillet : LES CHIENS-OUTILS DE LA CHASSE À COURRE ! 📯🗡

Chaque mardi et chaque samedi en forêt de Rambouillet, les chasseurs à courre de l’équipage Bonnelles lâchent une soixantaine de leurs chiens à la suite d’un cerf, dans le but de le rattraper, de le tuer et de célébrer un rituel médiéval autour de son corps.
Pour les veneurs, les chiens ne sont que des outils dans cette traque, au même titre que leurs 4×4 ou leurs dagues. Ils sont envoyés à travers des routes à 80km/h, des buissons de ronces, des grillages de propriété privées puis rentrés au chenil jusqu’à la semaine suivante.

 
Alors que les veneurs se retranchent derrière leur dernier argument, « l’amour des chiens », il est de notre devoir de témoins de montrer ce qu’endurent ces animaux au quotidien. 🤚🐶💚
 
Pour eux, mais aussi pour les chevaux, pour les animaux sauvages et pour la dignité de l’être humain, abolissons enfin la chasse à courre ! ✊🐶🦌🐴🏡

NEUVIEME CONDAMNATION POUR LES CHASSEURS A COURRE !


Mardi 29 janvier dernier, un suiveur de l’équipage Bonnelles-Rambouillet faisait usage d’un gaz incapacitant sur les AVA en train de documenter la mort d’un cerf.
Pour port d’arme et violence aggravée, il vient d’être condamné par le Tribunal Correctionnel de Versailles à 2 mois de prison avec sursis et à indemniser les victimes à hauteur de 1500€.

Lors de l’audience, l’avocat des veneurs (et veneur lui même) a tenté de détourner la réalité des faits pour défendre sa pratique :
« Pourquoi viennent ils à trente en forêt ces AVA ? Pour documenter ? Pas besoin, il existe déjà des livres et des peintures ! »
« C’est la tête de gondole d’AVA que vous avez dans ce tribunal, M. le Juge. La réalité c’est un groupuscule extrêmement fanatique ! AVA cherche le drame, AVA cherche son martyr ! » ✝
« Sous prétexte de liberté d’expression, on crée une zone de non-droit à Rambouillet ! »
Mais le Tribunal ne s’est vraisemblablement pas laissé impressionner par le récit paranoïaque de Maître Guillou, ponctué de sophismes et de remarques sexistes désobligeantes pour la Cour :
« Nous ne sommes pas dans une tribune où on doit faire valoir des arguments, pour ou contre. Les faits sont établis et ne sont pas contestés. Il y a une arme, on la transporte, et on s’en sert. Voilà ce qui est illégal. » coupe la Procureure.

Cette 9ème condamnation du côté des veneurs vient démontrer encore un peu plus de quel côté se trouve la violence.
Car les faits sont là, sans contestation possible : avec plus de 700 personnes en forêt du côté AVA rien que la saison dernière, pas une seule agression n’a été recensée ! C’est que notre mouvement est solidement fondé autour de valeurs positives, qui excluent de fait le recours à la violence ou à la provocation, et qui sont le socle du monde meilleur que nous entendons bâtir. 🦌🏡🗣
A l’opposé de cela, la pratique de la chasse à courre porte toute l’arriération culturelle, la brutalité et la hiérarchie sociale qui sied à l’époque féodale dont elle tire ses racines. 🗡🏰📯

A l’aube d’une nouvelle saison pour AVA, nous réaffirmons cet appel : l’abolition de la chasse à courre est une nécessité historique, pour libérer les campagnes et les forêts de ces milices ultraviolentes ! ✊🌍💚

A Rambouillet et partout ailleurs, Abolissons la Vénerie Aujourd’hui !

Saison 2018/2019 : 6 mois d’incidents de chasse à courre !

En six mois, on a pu recenser pas moins de 20 incidents causés par la chasse à courre :  intrusions dans des jardins et des centre-villes, accidents de voiture, animaux domestiques tués, arrêtés municipaux violés…
On entend souvent les veneurs et leurs soutiens répéter à qui veut l’entendre que « si on aime pas le bruit des vagues, on n’habite pas à la mer »
C’est là que tout l’esprit féodal de la chasse à courre se révèle : la forêt leur appartient et tout ce qui vient interférer avec leur loisir doit être mis au pas !

Aujourd’hui, avec AVA, les habitants se lèvent  contre cette arrogance aristocratique et disent « Cela suffit  » !

Continuer la lecture de « Saison 2018/2019 : 6 mois d’incidents de chasse à courre ! »

1100 personnes dans la rue contre la chasse à courre !

Voici que s’achève la deuxième saison d’AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui), et ce sur une mobilisation nationale unique, pour la première fois : 1100 personnes sont sorties fêter avec nous la fin de saison de chasse à courre, et le retour du calme dans les forêts.  
Le parti pris par AVA s’avère donc payant : celui d’implanter le mouvement localement, partout où la barbarie a lieu, d’en donner les clés à la population vigilante et sûre de sa force, et non à une poignée d‘activistes.
Nous étions donc plus nombreux que l’année passée, répartis sur quatre villes, malgré une pression très forte des veneurs. A deux endroits, ils avaient organisé des « contre-manifestations », même si celles ci étaient hypocritement tournées autour de la « ruralité » et des « traditions », car impossible pour eux de mobiliser franchement en défense d’une pratique telle que la vénerie, rejetée par tous !


Nos adversaires, qui tentent toujours désespérément de nous caricaturer en « antispécistes violents radicalisés etc…», s’enfoncent chaque jour un peu plus dans le mensonge pour sauver la face : ils ont bien face à eux une résistance populaire solide, basée sur des valeurs positives.

C’est le besoin de civilisation en général qui s’exprime à travers notre mouvement contre la barbarie et le féodalisme dans nos campagnes. Nous avons, encore aujourd’hui, marqué un jalon dans notre avancée, sous forme d’une célébration de la Nature sauvage pour ce qu’elle est, du printemps et de la quiétude retrouvée en forêt, libérée de la chasse à courre pendant 6 mois !
Avant de revenir plus nombreux, plus forts, et plus sûrs de nous encore, le message est passé : Bye Bye la chasse à courre !

Merci à tous de votre abnégation et de votre engagement !
Merci aux associations amies ainsi qu’aux élus engagés autour de cette cause et présents aux rassemblements ! 

 

AVA Saison 2 : Grand final le 30 mars !

Notre deuxième saison touche à sa fin, il est grand temps que la forêt et ses habitants retrouvent le calme du printemps.
Cette année, nous avons été près de 700 à nous relayer pour surveiller les chasses à courre près de chez nous et protéger les animaux. Nos 19 antennes permettent désormais la mobilisation des habitants dans plus de 20 forêts françaises !

Le mouvement AVA est parvenu à se structurer malgré les violences et les mensonges sans limite des veneurs, comme une maison bâtie en pleine tempête…  Mais n’en déplaise aux barbares féodaux qui voudraient voir cette expression populaire écrasée : nous sommes aujourd’hui bien plus forts que nous ne l’étions il y a un an !
Désormais plus rien ne pourra arrêter le mouvement des masses vers l’abolition de la chasse à courre !



Tous ensemble, fêtons cette réussite !

Réunissons-nous le Samedi 30 mars :
Paimpont : Bye Bye la chasse à courre ! (35)
Pont-Sainte-Maxence : Bye Bye la chasse à courre ! (60)
Castelnau-de-Montmiral : Bye Bye la chasse à courre ! (81)
Rambouillet : Bye Bye la chasse à courre ! (78)

TOUS AUX GRANDS RASSEMBLEMENTS « BYE BYE A LA CHASSE A COURRE » LE SAMEDI 30 MARS !

La saison de chasse à courre touche à sa fin, avec son lot d’accidents, de violence, de maltraitance animale, d’embouteillages, de passe-droits et de coups de fouets.

Pour la seconde année consécutive, les opposants à la vénerie organisent une grande fête pour célébrer le retour du printemps et la fin de la barbarie dans nos forêts !
La première édition avait réunit 1000 personnes à Compiègne, et c’est cette fois dans quatre villes que de la musique et des fleurs accompagneront les cortèges : Rambouillet (78), Paimpont (35), Pont-Sainte-maxence (60) et Castelnau-de-Montmiral (81). Le mouvement contre la chasse à courre ayant pris une ampleur nationale, il est important que des personnes de toutes les régions puisse sortir et faire entendre leur voix !


Cette saison a été riche en émotion pour toutes celles et ceux qui sont sortis en forêt, pendant les chasses, pour montrer leur ras-le-bol de cette pratique. Malgré les violences des veneurs et de leurs valets, des animaux ont pu être sauvés et des accidents évités grâce à cette présence pacifique.

Soyons nombreux à fêter le retour du calme dans les forêts, à célébrer la vie sauvage, à se retrouver autour des valeurs positives qui animent ce mouvement !

Soyons nombreux pour dire « Bye-bye à la chasse à courre », et faire de cet au-revoir un adieu définitif !

Voici les évenements Facebook de ces rassemblements, où vous trouverez plus d’informations, et des organisations de co-voiturage (cliquez sur la photo) :



AVA réunit plus de 150 personnes dans 12 forêts !

Samedi 12 janvier, AVA était présent dans 12 forêts, réunissant plus de 150 personnes pour veiller sur les animaux et la vie sauvage !
C’est du jamais vu en France, notre mouvement pacifique s’étend constamment et c’est une grande fierté pour tous de s’engager pour la Nature et pour le respect de chacun. Des personnes sont désormais présentes en forêt chaque mercredi et samedi dans tout le pays, près de chez eux, pour montrer leur opposition à une pratique que 84% de la population juge intolérable.

La mobilisation populaire est l’unique voie face à la chasse à courre et la barbarie qu’elle représente dans notre société. Ses appuis institutionnels, financiers et culturels dans les hautes sphères ne sont que des tigres de papier ! Partout, prenons confiance de notre force : là où les gens relèvent la tête et refusent le cynisme propre à notre époque, tout est possible ! 

Rejoignez-nous, il y a tellement de choses à faire pour participer !

Continuer la lecture de « AVA réunit plus de 150 personnes dans 12 forêts ! »

ACTION INTERNATIONALE CONTRE LA VENERIE

🇬🇧 🇫🇷 Samedi 8 décembre. Comme chaque samedi, des habitants de toute la France sont sortis s’opposer à la barbarie qu’est la chasse à courre : Touraine, Rambouillet, Eawy, Ecouves, Compiègne, Ermenonville…
Certains ont même reçu des renforts très précieux venant d’Angleterre : nos amis de la Hunt Saboteurs Association ! Cette organisation, existant depuis 1963, a obtenu l’abolition de la chasse à courre dans leur pays, et sont toujours sur le terrain depuis pour empêcher la tenue de chasses illégales. 
Autant dire que les veneurs n’ont que très peu goûté ce week-end de chasse, et tous en garderont un souvenir amer. ✌️🦌
Encore une nouvelle victoire pour AVA et les habitants des forêts révoltés par cette pratique !
Ensemble, avançons nous aussi vers l’abolition de la chasse à courre ! 

Forêt de Compiègne. Une quarantaine de personnes se sont réunies pour s’opposer pacifiquement à l’équipage La Futaie de Amis. Le cerf a pu s’échapper de justesse, les veneurs ayant perdu le contrôle de leur meute à plusieurs reprises. Merci à nos amis anglais de nous avoir fait partager leur très riche expérience !
Forêt d’Ermenonville, près de Chantilly. Le Rallye Trois-Forêts ayant annulé a chasse « pour raisons de sécurité », la dizaine d’habitants réunis sous les couleurs d’AVA ont trouvé l’équipage Pic’Hardi Chantilly, chassent les chevreuils à courre. Aucune victime animale à déplorer, mais les suiveurs ont montré toute leur agressivité en frappant au fouet et poursuivant un courageux jeune homme seul à travers la forêt.
Forêt d’Ambillou, Touraine. Des bretons sont venus prêter main forte aux habitants du cru pour suivre cette chasse à courre massive : un équipage solognot était invité. Un échange culturel très intéressant, qui a renforcé les deux groupes ! Bravo à la vingtaine de personnes réunies contre la chasse à courre !
Forêt de Rambouillet. Une trentaine de sympathisants AVA se sont réunis ce samedi , encore choqués de la scène vécue la semaine précédente, où un cerf a été noyé dans l’étang sous leurs yeux, et bien déterminés à ne plus jamais revivre cela. Cette fois, aucun cerf n’a été tué ! Bravo aux rambolitains, de plus en plus nombreux à se lever contre la barbarie dans leur forêt !

Forêts d’Eawy et d’Ecouves, en Normandie. Au total, une quinzaine de normands se sont répartis sur ces deux forêts pour surveiller les équipages locaux de chasse à courre. Le mouvement prend doucement de l’ampleur sur place, et encore une fois, aucun cerf n’a pu faire les frais du loisir barbare des veneurs.

 

 

Rambouillet : un cheval meurt en pleine chasse !

Samedi 24 novembre 2018 aux environs de 13h40 en forêt de Rambouillet, un cheval de l’équipage s’est brutalement effondré dans un fossé. Il a passé de nombreuses minutes à émettre des râles d’agonie, avant de s’éteindre, encore tout arnaché et sellé.
Agé de dix-huit ans selon les veneurs, il avait porté pendant plus de deux heures et demie déjà son cavalier sur le rythme saccadé que nous constatons à chaque sortie, le plus souvent sans échauffement.
C’est seulement à la demande de l’un d’entre nous qu’ont été retirés à ce pauvre cheval son filet et son mors.

Sa fin tragique n’a nullement empêché les tueurs à courre de continuer leur perverse activité comme si rien ne s’était passé.
Les chiens et les chevaux sont, eux aussi, otages de cette pratique barbare !