Rambouillet : un cheval meurt en pleine chasse !

Samedi 24 novembre 2018 aux environs de 13h40 en forêt de Rambouillet, un cheval de l’équipage s’est brutalement effondré dans un fossé. Il a passé de nombreuses minutes à émettre des râles d’agonie, avant de s’éteindre, encore tout arnaché et sellé.
Agé de dix-huit ans selon les veneurs, il avait porté pendant plus de deux heures et demie déjà son cavalier sur le rythme saccadé que nous constatons à chaque sortie, le plus souvent sans échauffement.
C’est seulement à la demande de l’un d’entre nous qu’ont été retirés à ce pauvre cheval son filet et son mors.

Sa fin tragique n’a nullement empêché les tueurs à courre de continuer leur perverse activité comme si rien ne s’était passé.
Les chiens et les chevaux sont, eux aussi, otages de cette pratique barbare !

Les Fake News de la chasse à courre !

Cet été, les veneurs ont embauché des communicants pour défendre leur belle passion et mettre en avant leurs valeurs. 
Voici les résultats : harcèlement de personnes impliquées dans AVA, faux témoignages devant la Police, incitation à la haine sur internet, articles de presse calomnieux... Ceci jusque dans le Figaro de cette semaine, où des accusations les plus farfelues sont reprises sans vérification.

Quand un mouvement populaire et pacifique prend autant d’ampleur, tous les moyens sont bons pour le discréditer. Mais faire passer les AVA pour des extremistes violents n’a aucune chance de passer devant les centaines de personnes et les dizaines de journalistes qui sont sorties en forêt depuis maintenant un an.