Saint-Hubert Club de France : la chasse à courre au coeur du scandale

Vendredi, l’Opinion révelait les turpitudes d’extrême-droite du « Saint-Hubert Club de France », un club de chasse élitiste : « bras tendus et quenelles mimées », « passent la nuit à Berchtesgaden (lieu de villégiature d’Hitler) », « chantent La Royale, hymne de l’Action française, ou le chant allemand des Fallschirmjäger, les parachutistes de la Wehrmacht »… 🏰🗡

Rien de bien surprenant que la chasse à courre, pratique féodale et élitiste s’il en est, soit au cœur d’un tel dispositif : dans le conseil d’administration de ce club, on retrouve le Marquis Pierre de Rouälle, président de la Société de Vénerie, parmi d’autres veneurs.
La nostalgie de l’ancien régime et de ses traditions, la hiérarchie sociale qui en découle, la valorisation de la prédation, tout ceci est dans l’ADN de la vènerie, où pourchasser des animaux n’est qu’un prétexte pour faire revivre une époque révolue.

Abolissons la Vénerie Aujourd’hui et tout ce qu’elle représente ! 🦌💚

( l’article qui a révelé l’affaire : https://www.lopinion.fr/…/flirt-d-extreme-droite-plus-vieux… )

Saison 2018/2019 : 6 mois d’incidents de chasse à courre !

En six mois, on a pu recenser pas moins de 20 incidents causés par la chasse à courre :  intrusions dans des jardins et des centre-villes, accidents de voiture, animaux domestiques tués, arrêtés municipaux violés…
On entend souvent les veneurs et leurs soutiens répéter à qui veut l’entendre que « si on aime pas le bruit des vagues, on n’habite pas à la mer »
C’est là que tout l’esprit féodal de la chasse à courre se révèle : la forêt leur appartient et tout ce qui vient interférer avec leur loisir doit être mis au pas !

Aujourd’hui, avec AVA, les habitants se lèvent  contre cette arrogance aristocratique et disent « Cela suffit  » !

Continuer la lecture de « Saison 2018/2019 : 6 mois d’incidents de chasse à courre ! »

1100 personnes dans la rue contre la chasse à courre !

Voici que s’achève la deuxième saison d’AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui), et ce sur une mobilisation nationale unique, pour la première fois : 1100 personnes sont sorties fêter avec nous la fin de saison de chasse à courre, et le retour du calme dans les forêts.  
Le parti pris par AVA s’avère donc payant : celui d’implanter le mouvement localement, partout où la barbarie a lieu, d’en donner les clés à la population vigilante et sûre de sa force, et non à une poignée d‘activistes.
Nous étions donc plus nombreux que l’année passée, répartis sur quatre villes, malgré une pression très forte des veneurs. A deux endroits, ils avaient organisé des « contre-manifestations », même si celles ci étaient hypocritement tournées autour de la « ruralité » et des « traditions », car impossible pour eux de mobiliser franchement en défense d’une pratique telle que la vénerie, rejetée par tous !


Nos adversaires, qui tentent toujours désespérément de nous caricaturer en « antispécistes violents radicalisés etc…», s’enfoncent chaque jour un peu plus dans le mensonge pour sauver la face : ils ont bien face à eux une résistance populaire solide, basée sur des valeurs positives.

C’est le besoin de civilisation en général qui s’exprime à travers notre mouvement contre la barbarie et le féodalisme dans nos campagnes. Nous avons, encore aujourd’hui, marqué un jalon dans notre avancée, sous forme d’une célébration de la Nature sauvage pour ce qu’elle est, du printemps et de la quiétude retrouvée en forêt, libérée de la chasse à courre pendant 6 mois !
Avant de revenir plus nombreux, plus forts, et plus sûrs de nous encore, le message est passé : Bye Bye la chasse à courre !

Merci à tous de votre abnégation et de votre engagement !
Merci aux associations amies ainsi qu’aux élus engagés autour de cette cause et présents aux rassemblements ! 

 

AVA Saison 2 : Grand final le 30 mars !

Notre deuxième saison touche à sa fin, il est grand temps que la forêt et ses habitants retrouvent le calme du printemps.
Cette année, nous avons été près de 700 à nous relayer pour surveiller les chasses à courre près de chez nous et protéger les animaux. Nos 19 antennes permettent désormais la mobilisation des habitants dans plus de 20 forêts françaises !

Le mouvement AVA est parvenu à se structurer malgré les violences et les mensonges sans limite des veneurs, comme une maison bâtie en pleine tempête…  Mais n’en déplaise aux barbares féodaux qui voudraient voir cette expression populaire écrasée : nous sommes aujourd’hui bien plus forts que nous ne l’étions il y a un an !
Désormais plus rien ne pourra arrêter le mouvement des masses vers l’abolition de la chasse à courre !



Tous ensemble, fêtons cette réussite !

Réunissons-nous le Samedi 30 mars :
Paimpont : Bye Bye la chasse à courre ! (35)
Pont-Sainte-Maxence : Bye Bye la chasse à courre ! (60)
Castelnau-de-Montmiral : Bye Bye la chasse à courre ! (81)
Rambouillet : Bye Bye la chasse à courre ! (78)

La première chasse à courre de Willy Schraen

Forêt de Laigue, le 16 février dernier.
Un 4×4 s’engage en trombe dans un chemin de terre et freine juste devant nous. En sortent Guy Harlé d’Ophove, Président des Chasseurs de l’Oise et adjoint à l’Environnement des Hauts-de-France, ainsi que Willy Schraen, Président de la Fédération Nationale des Chasseurs.
Après l’avoir défendue bec et ongles, menaçant ses opposants du pire, Willy Schraen découvre enfin la chasse à courre de ses propres yeux.
Autant dire que sa première sortie en vénerie aura été instructive grâce à cette rencontre avec des sympathisants d’AVA bien renseignés.
Il repartira tout de même de mauvaise humeur, maudissant « ses ennemis » et les traitant de cons.

TOUS AU RASSEMBLEMENTS DU 30 MARS :
– Pont-Sainte-Maxence (60)
https://www.facebook.com/events/399881824094636/
– Castelnau-de-Montmiral (81)
https://www.facebook.com/events/630452914062142/
– Rambouillet (78)
https://www.facebook.com/events/925073987883666/
– Paimpont (35)
https://www.facebook.com/events/925073987883666/

UN AVA DANS LE COMA : LE RECIT COMPLET

Voici le récit complet des évènements qui ont précédé l’hospitalisation de notre camarade Frédéric, ce samedi 16 février 2019, tel que raconté par des témoins directs.
A l’heure où nous écrivons ces lignes, il est toujours plongé dans le coma, cela depuis 11 jours.
Pendant ce temps, une campagne écœurante orchestrée par la Société de Vénerie fait rage, et tous leurs relais dans la presse et les institutions semblent mobilisés pour protéger leurs intérêts. Le mensonge semble érigé en système de défense chez les veneurs, ce qui est la dernière arme d’une pratique indéfendable et rejetée par 84 % des Français.

Continuer la lecture de « UN AVA DANS LE COMA : LE RECIT COMPLET »

TOUS AUX GRANDS RASSEMBLEMENTS « BYE BYE A LA CHASSE A COURRE » LE SAMEDI 30 MARS !

La saison de chasse à courre touche à sa fin, avec son lot d’accidents, de violence, de maltraitance animale, d’embouteillages, de passe-droits et de coups de fouets.

Pour la seconde année consécutive, les opposants à la vénerie organisent une grande fête pour célébrer le retour du printemps et la fin de la barbarie dans nos forêts !
La première édition avait réunit 1000 personnes à Compiègne, et c’est cette fois dans quatre villes que de la musique et des fleurs accompagneront les cortèges : Rambouillet (78), Paimpont (35), Pont-Sainte-maxence (60) et Castelnau-de-Montmiral (81). Le mouvement contre la chasse à courre ayant pris une ampleur nationale, il est important que des personnes de toutes les régions puisse sortir et faire entendre leur voix !


Cette saison a été riche en émotion pour toutes celles et ceux qui sont sortis en forêt, pendant les chasses, pour montrer leur ras-le-bol de cette pratique. Malgré les violences des veneurs et de leurs valets, des animaux ont pu être sauvés et des accidents évités grâce à cette présence pacifique.

Soyons nombreux à fêter le retour du calme dans les forêts, à célébrer la vie sauvage, à se retrouver autour des valeurs positives qui animent ce mouvement !

Soyons nombreux pour dire « Bye-bye à la chasse à courre », et faire de cet au-revoir un adieu définitif !

Voici les évenements Facebook de ces rassemblements, où vous trouverez plus d’informations, et des organisations de co-voiturage (cliquez sur la photo) :



AVA réunit plus de 150 personnes dans 12 forêts !

Samedi 12 janvier, AVA était présent dans 12 forêts, réunissant plus de 150 personnes pour veiller sur les animaux et la vie sauvage !
C’est du jamais vu en France, notre mouvement pacifique s’étend constamment et c’est une grande fierté pour tous de s’engager pour la Nature et pour le respect de chacun. Des personnes sont désormais présentes en forêt chaque mercredi et samedi dans tout le pays, près de chez eux, pour montrer leur opposition à une pratique que 84% de la population juge intolérable.

La mobilisation populaire est l’unique voie face à la chasse à courre et la barbarie qu’elle représente dans notre société. Ses appuis institutionnels, financiers et culturels dans les hautes sphères ne sont que des tigres de papier ! Partout, prenons confiance de notre force : là où les gens relèvent la tête et refusent le cynisme propre à notre époque, tout est possible ! 

Rejoignez-nous, il y a tellement de choses à faire pour participer !

Continuer la lecture de « AVA réunit plus de 150 personnes dans 12 forêts ! »

Un cerf tué et une femme agressée !

Mercredi 9 janvier 2019, forêt de Compiègne.
Un cerf, traqué par la chasse à courre, se jette dans l’étang Saint-Périne, les chiens à ses trousses lui dévorant l’arrière train.
Mais une courageuse habitante se fraie un chemin parmi les veneurs pour s’interposer ! Ceux-ci tentent alors de lui barrer le passage, de lui voler sa caméra et la malmènent pour cacher leur tuerie.

Partout, sortons montrer notre opposition à cette pratique d’un autre âge ! Rejoignez AVA Compiègne ou l’antenne la plus proche de chez vous !

Sinon vous pouvez les soutenir ici :
https://www.leetchi.com/c/soutien-a-ava-compiegne

Saint-Léger et Bailly (Oise) : les veneurs violent les arrêtés municipaux

Samedi 29 décembre 2018.
Suite aux nombreux incidents survenus autour de la chasse à courre, la plupart des villages en bordure de forêt ont pris de arrêtés municipaux interdisant aux veneurs de pratiquer leur activité dangereuse dans les zones urbanisées. Et très souvent, ceux-ci les ignorent sans être inquiétés.
Ce jour là, ce sont les villes de Bailly et de Saint-Léger-aux-bois qui ont vu des hordes de cavaliers dans leur centre ville, chassant un cerf venu se réfugier sous un pont, non loin de la mairie. Ce dernier, caché, a heureusement pu leur échapper, entouré de la population vigilante.

Vous aussi faites nous parvenir vos images ! En attendant l’abolition totale, faisons respecter le peu de lois qui freinent la barbarie dans nos forêts !