Un jeune sanglier dévoré vivant : AVA Bretagne s’interpose !

Mardi 27 novembre, une chasse à courre parmi tant d’autres en Bretagne… Tandis que l’équipage parade fièrement, une 30aine de chiens affamés sont lâchés un peu partout en forêt à la recherche d’un nouvel animal à traquer. Rapidement, une partie de la meute tombe par hasard sur un sanglier de quelques mois qu’elle encercle et prend pour cible.

Bilan : rectum et parties génitales arrachées, perforation d’un poumon, plaie profonde de l’abdomen avec extériorisation intestinale ainsi que de nombreuses autres plaies.

Les membres d’AVA présents sur place parviennent à l’extraire de la meute, et l’emmener chez le vétérinaire le plus proche. Jusqu’au bout, et aidé par les bienveillance des humaines l’entourant, ce petit sanglier n’a cessé de se battre, mais ses blessures étaient trop sérieuses.

Plusieurs fois par semaines, un peu partout en France, de nombreux animaux subissent le même sort, cerfs, chevreuils, sangliers, renards, lièvres et lapins pour le plaisir de quelques-uns. Ne fermons plus les yeux devant la barbarie et mettons y un terme.

Repose en paix Mini-Pumba.

ACTION INTERNATIONALE CONTRE LA VENERIE

🇬🇧 🇫🇷 Samedi 8 décembre. Comme chaque samedi, des habitants de toute la France sont sortis s’opposer à la barbarie qu’est la chasse à courre : Touraine, Rambouillet, Eawy, Ecouves, Compiègne, Ermenonville…
Certains ont même reçu des renforts très précieux venant d’Angleterre : nos amis de la Hunt Saboteurs Association ! Cette organisation, existant depuis 1963, a obtenu l’abolition de la chasse à courre dans leur pays, et sont toujours sur le terrain depuis pour empêcher la tenue de chasses illégales. 
Autant dire que les veneurs n’ont que très peu goûté ce week-end de chasse, et tous en garderont un souvenir amer. ✌️🦌
Encore une nouvelle victoire pour AVA et les habitants des forêts révoltés par cette pratique !
Ensemble, avançons nous aussi vers l’abolition de la chasse à courre ! 

Forêt de Compiègne. Une quarantaine de personnes se sont réunies pour s’opposer pacifiquement à l’équipage La Futaie de Amis. Le cerf a pu s’échapper de justesse, les veneurs ayant perdu le contrôle de leur meute à plusieurs reprises. Merci à nos amis anglais de nous avoir fait partager leur très riche expérience !
Forêt d’Ermenonville, près de Chantilly. Le Rallye Trois-Forêts ayant annulé a chasse « pour raisons de sécurité », la dizaine d’habitants réunis sous les couleurs d’AVA ont trouvé l’équipage Pic’Hardi Chantilly, chassent les chevreuils à courre. Aucune victime animale à déplorer, mais les suiveurs ont montré toute leur agressivité en frappant au fouet et poursuivant un courageux jeune homme seul à travers la forêt.
Forêt d’Ambillou, Touraine. Des bretons sont venus prêter main forte aux habitants du cru pour suivre cette chasse à courre massive : un équipage solognot était invité. Un échange culturel très intéressant, qui a renforcé les deux groupes ! Bravo à la vingtaine de personnes réunies contre la chasse à courre !
Forêt de Rambouillet. Une trentaine de sympathisants AVA se sont réunis ce samedi , encore choqués de la scène vécue la semaine précédente, où un cerf a été noyé dans l’étang sous leurs yeux, et bien déterminés à ne plus jamais revivre cela. Cette fois, aucun cerf n’a été tué ! Bravo aux rambolitains, de plus en plus nombreux à se lever contre la barbarie dans leur forêt !

Forêts d’Eawy et d’Ecouves, en Normandie. Au total, une quinzaine de normands se sont répartis sur ces deux forêts pour surveiller les équipages locaux de chasse à courre. Le mouvement prend doucement de l’ampleur sur place, et encore une fois, aucun cerf n’a pu faire les frais du loisir barbare des veneurs.

 

 

Des AVAs menacés au taser !

Samedi 17 novembre, en forêt de la Hunaudaye, les AVA qui étaient présents sur cette chasse à courre ont été menacés au taser par un garde-chasse surexcité. Encore une preuve de la transparence des veneurs quant à leur si noble passion…
Pendant ce temps, dans cette forêt de moins de 2000 hectares, plus d’une centaine de suiveurs se sont réunis pour la chasse de la Saint-Hubert. Le cerf avait ses chances qu’ils disaient…

Les Fake News de la chasse à courre !

Cet été, les veneurs ont embauché des communicants pour défendre leur belle passion et mettre en avant leurs valeurs. 
Voici les résultats : harcèlement de personnes impliquées dans AVA, faux témoignages devant la Police, incitation à la haine sur internet, articles de presse calomnieux... Ceci jusque dans le Figaro de cette semaine, où des accusations les plus farfelues sont reprises sans vérification.

Quand un mouvement populaire et pacifique prend autant d’ampleur, tous les moyens sont bons pour le discréditer. Mais faire passer les AVA pour des extremistes violents n’a aucune chance de passer devant les centaines de personnes et les dizaines de journalistes qui sont sorties en forêt depuis maintenant un an.

Panique à l’Assemblée générale des veneurs :  » Ils se répandent partout ! « 

La Société de Vénerie vient de tenir son Assemblée Générale près de Fontainebleau. Le sujet principal : comment écraser la résistance grandissante des habitants contre leur pratique. Au passage, leur président nous fournit un bon conseil…
Soyons encore plus nombreux la saison prochaine pour dire stop à la barbarie dans nos campagnes !
Rejoignez les AVA près de chez vous !