La Police prise en otage par la vénerie

Samedi 6 octobre, une trentaine d’AVA étaient présents en forêt de Laigue pour accompagner l’équipage Rivecourt, qui avait noyé un cerf dans l’Aisne en janvier dernier.
Aucun animal n’a fait les frais de leur soif de tuer ce week-end ! 🦌✌️

Les forces de l’ordre étaient présentes de manière démesurée à leurs côtés, avec gilets pare-balles, armes à feu, jeep militaire et moto-cross sur les chemins de forêt.
Si, connaissant bien la violence des veneurs et de leur suite, nous sommes rassurés d’une certaine présence policière chaque mercredi et samedi, nous regrettons cet usage des effectifs de Police pour une démonstration de force du Préfet, soutien affiché de la chasse à courre.
Le principal syndicat de Police a d’ailleurs annoncé le ras-le-bol des agents d’être « détournés des missions de sécurité publique afin d’assurer les privilèges de la noblesse ». 👮‍♂️👮‍♀️

Pour le retour à la quiétude dans nos forêts, une seule solution : l’abolition de la chasse à courre ! 🌳🏘️

Censure et agressions à Brocéliande

Samedi 29 Septembre, forêt de Brocéliande. 🌳
Depuis la rentrée, les chasseurs à courre se sont entourés de « gilets oranges » pour mettre des batons dans les roues aux personnes souhaitant filmer leurs actes : entrave à la circulation, routes bloquées, agressions verbales et physiques…
Cette fois en Bretagne, c’est pour cacher la mort d’un cerf qu’ils se mettent en action ! 🦌🗡️
Bravo aux personnes, de plus en plus nombreuses, qui tentent de documenter ces méfaits ou de s’interposer ! 

La forêt de Saint-Gobain occupée


La forêt publique et les routes sont maintenant occupées par des miliciens de la venerie qui empêchent les habitants de filmer ce qu’il s’y passe ! Pourquoi déployer autant de rôdeurs? 10 AVA contre 37 gilets orange samedi dernier : une situation ridicule d’ailleurs.

Nos images font peur, ils savent bien que nous montrons exactement la vérité et que leurs horreurs écoeurent la population.

Historique : 100 opposants à la vénerie dans 4 forêts de France !

Ce Samedi 22 septembre 2018, le mouvement d’opposition à la chasse à courre en France a effectué pas en avant historique. Le collectif AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui), a su se développer hors de Compiègne, son berceau, et a mobilisé aujourd’hui des riverains dans quatre forêts simultanément : RambouilletBrocéliandeCompiègne et Chantilly, réunissant au total 100 personnes !
Une grande première dans le pays !  

Les habitants de toutes ces forêts, révoltés par cette pratique barbare près de chez eux ont désormais acquis la confiance nécessaire pour prendre les choses en main et exprimer leur opposition, malgré le climat de constante menace qui règne et le harcèlement sur internet.

Toutes ces sorties ont strictement respecté la Charte AVA et n’ont connu aucun débordement :
 »  Aucune violence, aucune insulte, aucune provocation n’a sa place pendant nos actions.  Faisons preuve d’un sang-froid à toute épreuve. Il est important que chacun soit exemplaire dans son comportement, afin d’incarner les valeurs que nous défendons : bienveillance, non-violence, respect de la Nature et de nos congénères. « 

 

Cette grande victoire en appelle d’autres, et donnera assurément des ailes à celles et ceux qui taisaient jusqu’à présent leur opposition à la chasse à courre, formant pourtant 84% de la population (sondage IFOP/FBB 2017).

15 septembre : reprise de la chasse à courre !

Samedi 15 septembre 2018 : la chasse à courre a repris, tout comme la présence vigilante des habitants, venus pour protéger la Nature et leur droit à la quiétude. 🌳🏘️

Une cinquantaine de personnes étaient de sortie dès 8 heures du matin dans les forêts de Compiègne et maintenant aussi de Chantilly. Les riverains des villages avoisinants étaient aussi prévenus et se sont tenus en alerte.
Le député Bastien Lachaud, premier d’une longue liste, s’est joint à eux pour leur exprimer son soutien. Aucun cerf n’a été tué dans l’Oise par la chasse à courre ! 🦌✌️
Les veneurs ont, de leur côté, mis en place une véritable milice : certains d’entre eux sont allés jusqu’à poursuivre en voiture une jeune fille jusque devant chez elle. 🏰📯🗡️

Malgré les menaces, c’est le départ d’une saison qui impliquera de plus en plus d’habitants, partout dans le pays !  Jusqu’à ce que la barbarie cesse !

Prémontré : Un cerf tué par la chasse à courre, les habitants racontent

La petite ville de Prémontré est le lieu d’incidents réguliers impliquant la chasse à courre. Voici le récit de l’un d’eux :
Le 14 octobre 2014, un cerf traqué par l’équipage de chasse à courre « Rallye Nomade » est abattu dans le jardin d’une maison de Prémontré. Les habitants tentent de s’y opposer mais trop tard cette fois pour sauver l’animal.

Que tous les villages de France s’organisent ! Ensemble nous ferons reculer la barbarie de la chasse à courre.

Voici le récit complet de cette histoire tragique, raconté par un témoin, de l’association Droitdevivre02 :

Continuer la lecture de « Prémontré : Un cerf tué par la chasse à courre, les habitants racontent »

SOUSCRIPTION POPULAIRE DE SOUTIEN !

L’ONF, se faisant ainsi l’outil des chasseurs à courre, a décidé de poursuivre en justice trois personens liées au mouvement AVA, leur réclamant pas moins de 55.000€ !!
La population excédée des passe-droits et des méthodes anti-démocratique des veneurs doit faire bloc autour d’eux ! Les frais de justice risquent d’être élevés pour pouvoir faire face à cette machine qui tente de nous écraser.
Participez à la cagnotte de soutien, partagez la le plus possible !

 

Participer à la cagnotte en ligne

L’ONF cible trois personnes et leur réclame 55.000€ !

 

 

La répression contre le mouvement AVA vient de passer un palier. En pleine vacances, l’Office National des Forêts, représentant de l’Etat, assigne 3 personnes au Tribunal de Grande Instance de Compiègne et leur réclame pas moins de 55.000 euros. 

La raison ? La présence de gens en forêt aurait empêché les veneurs d’effectuer le plan de chasse, et aurait causé à l’ONF un « déficit d’image ». Le choix de personnes assignées et quant à lui tout à fait arbitraire et vise à faire d’eux « des exemples » pour intimider tous les autres.

Continuer la lecture de « L’ONF cible trois personnes et leur réclame 55.000€ ! »