Nouvelles agressions en Bretagne : les veneurs au dessus des lois ?

Mardi 11 décembre, l’équipage du Rallye Bretagne s’est retrouvé en Forêt de Vioreau pour traquer un cerf.
5 AVA’s se sont rendus sur place munis de caméras pour dénoncer la barbarie qui s’y déroulait.
Les veneurs sont prêts à tout pour cacher leurs forfaits: insultes, violences avec arme et vol de matériel ( 2 talkies, un portable, une go-pro et une carte d’identité). 5 plaintes ont été déposées.
Soyons tous unis contre la violence et brisons l’impunité de ces vandales!

EDIT : Quelques jours plus tard, les pneus d’une des personnes agressées ont été crevés au couteau, devant son domicile.

Un jeune sanglier dévoré vivant : AVA Bretagne s’interpose !

Mardi 27 novembre, une chasse à courre parmi tant d’autres en Bretagne… Tandis que l’équipage parade fièrement, une 30aine de chiens affamés sont lâchés un peu partout en forêt à la recherche d’un nouvel animal à traquer. Rapidement, une partie de la meute tombe par hasard sur un sanglier de quelques mois qu’elle encercle et prend pour cible.

Bilan : rectum et parties génitales arrachées, perforation d’un poumon, plaie profonde de l’abdomen avec extériorisation intestinale ainsi que de nombreuses autres plaies.

Les membres d’AVA présents sur place parviennent à l’extraire de la meute, et l’emmener chez le vétérinaire le plus proche. Jusqu’au bout, et aidé par les bienveillance des humaines l’entourant, ce petit sanglier n’a cessé de se battre, mais ses blessures étaient trop sérieuses.

Plusieurs fois par semaines, un peu partout en France, de nombreux animaux subissent le même sort, cerfs, chevreuils, sangliers, renards, lièvres et lapins pour le plaisir de quelques-uns. Ne fermons plus les yeux devant la barbarie et mettons y un terme.

Repose en paix Mini-Pumba.

ACTION INTERNATIONALE CONTRE LA VENERIE

🇬🇧 🇫🇷 Samedi 8 décembre. Comme chaque samedi, des habitants de toute la France sont sortis s’opposer à la barbarie qu’est la chasse à courre : Touraine, Rambouillet, Eawy, Ecouves, Compiègne, Ermenonville…
Certains ont même reçu des renforts très précieux venant d’Angleterre : nos amis de la Hunt Saboteurs Association ! Cette organisation, existant depuis 1963, a obtenu l’abolition de la chasse à courre dans leur pays, et sont toujours sur le terrain depuis pour empêcher la tenue de chasses illégales. 
Autant dire que les veneurs n’ont que très peu goûté ce week-end de chasse, et tous en garderont un souvenir amer. ✌️🦌
Encore une nouvelle victoire pour AVA et les habitants des forêts révoltés par cette pratique !
Ensemble, avançons nous aussi vers l’abolition de la chasse à courre ! 

Forêt de Compiègne. Une quarantaine de personnes se sont réunies pour s’opposer pacifiquement à l’équipage La Futaie de Amis. Le cerf a pu s’échapper de justesse, les veneurs ayant perdu le contrôle de leur meute à plusieurs reprises. Merci à nos amis anglais de nous avoir fait partager leur très riche expérience !
Forêt d’Ermenonville, près de Chantilly. Le Rallye Trois-Forêts ayant annulé a chasse « pour raisons de sécurité », la dizaine d’habitants réunis sous les couleurs d’AVA ont trouvé l’équipage Pic’Hardi Chantilly, chassent les chevreuils à courre. Aucune victime animale à déplorer, mais les suiveurs ont montré toute leur agressivité en frappant au fouet et poursuivant un courageux jeune homme seul à travers la forêt.
Forêt d’Ambillou, Touraine. Des bretons sont venus prêter main forte aux habitants du cru pour suivre cette chasse à courre massive : un équipage solognot était invité. Un échange culturel très intéressant, qui a renforcé les deux groupes ! Bravo à la vingtaine de personnes réunies contre la chasse à courre !
Forêt de Rambouillet. Une trentaine de sympathisants AVA se sont réunis ce samedi , encore choqués de la scène vécue la semaine précédente, où un cerf a été noyé dans l’étang sous leurs yeux, et bien déterminés à ne plus jamais revivre cela. Cette fois, aucun cerf n’a été tué ! Bravo aux rambolitains, de plus en plus nombreux à se lever contre la barbarie dans leur forêt !

Forêts d’Eawy et d’Ecouves, en Normandie. Au total, une quinzaine de normands se sont répartis sur ces deux forêts pour surveiller les équipages locaux de chasse à courre. Le mouvement prend doucement de l’ampleur sur place, et encore une fois, aucun cerf n’a pu faire les frais du loisir barbare des veneurs.

 

 

Rambouillet : une femme se jette à l’eau pour le cerf !

Forêt de Rambouillet, samedi 1er décembre 2018.
L’équipage de chasse à courre Bonnelles-Rambouillet traque un cerf,  celui ci vient traverser l’étang de Bourgneuf plusieurs fois avant d’y être rattrapé par la meute.
Une des membres d’AVA présente sur place décide de se jeter à l’eau pour lui éviter la noyade ! Elle lui tient la tête hors de l’eau tant bien que mal, alors que les chasseurs continuent denvoyer des chiens sur l’animal. Les autres témoins de la scène sont confinés sur les rives par la Gendarmerie et les suiveurs de chasse, menacant de voler et détruire leurs téléphones et caméras.
Finalement, les veneurs parviendront à tuer le cerf et emporter son corps à l’arrière d’un pick-up, sous protection policière.

Rejoignez AVA en forêt pour faire barrage à la barbarie !

La ligne AVA

En mars 2017, AVA n’était encore qu’une bande d’amis déterminés, aux méthodes artisanales. Nous sommes aujourd’hui une organisation nationale regroupant plusieurs centaines de personnes. Mais la méthode AVA, sa ligne générale, reste la même et chacune de nos victoires vient rappeler sa justesse.
La tenue d’un premier congrès le 21 octobre 2018 a permis de mettre sur papier un bon nombre d’éléments qui constituent ce qu’on pourrait appeler une “identité AVA” : la Charte bien-sûr, et donc cette fameuse ligne.
Comme toute chose a une part d’universel, nous la publions ici, en espérant qu’elle puisse inspirer de nouvelles initiatives partout en France.

Continuer la lecture de « La ligne AVA »

Rambouillet : un cheval meurt en pleine chasse !

Samedi 24 novembre 2018 aux environs de 13h40 en forêt de Rambouillet, un cheval de l’équipage s’est brutalement effondré dans un fossé. Il a passé de nombreuses minutes à émettre des râles d’agonie, avant de s’éteindre, encore tout arnaché et sellé.
Agé de dix-huit ans selon les veneurs, il avait porté pendant plus de deux heures et demie déjà son cavalier sur le rythme saccadé que nous constatons à chaque sortie, le plus souvent sans échauffement.
C’est seulement à la demande de l’un d’entre nous qu’ont été retirés à ce pauvre cheval son filet et son mors.

Sa fin tragique n’a nullement empêché les tueurs à courre de continuer leur perverse activité comme si rien ne s’était passé.
Les chiens et les chevaux sont, eux aussi, otages de cette pratique barbare !

Les veneurs renversent une joggeuse… et s’enfuient !

Samedi 24 novembre 2018 en forêt de Compiègne.
Alors que l’équipage « La Futaie des Amis » pourchasse un cerf autour de Pierrefonds, Alain Drach et ses suiveurs s’engagent sur une piste cyclable, poussent une coureuse dans un fossé et s’en vont sans demander leur reste !
Plus tard des habitants se joindront aux AVAs présents pour repousser les veneurs. Le cerf est sain et sauf !
Randonneurs, cueilleurs, photographes, automobilistes, tous unis contre cette pratique barbare et aristocratique qu’est la chasse à courre !

Des AVAs menacés au taser !

Samedi 17 novembre, en forêt de la Hunaudaye, les AVA qui étaient présents sur cette chasse à courre ont été menacés au taser par un garde-chasse surexcité. Encore une preuve de la transparence des veneurs quant à leur si noble passion…
Pendant ce temps, dans cette forêt de moins de 2000 hectares, plus d’une centaine de suiveurs se sont réunis pour la chasse de la Saint-Hubert. Le cerf avait ses chances qu’ils disaient…