#TRAQUÉS 2 – LE LIEVRE (📸 par @madine_photography sur Instagram)

🐰🖼 Contrairement aux idées reçues, le lièvre appartient à l’ordre des lagomorphes tout comme le lapin, ce n’est donc pas un rongeur ! C’est un herbivore, dont l’espérance de vie varie de 5 à 12 ans selon les espèces. Le lièvre est grand et longiligne, il est facilement reconnaissable au bout noir de ses longues oreilles. Il peut atteindre une vitesse de pointe de 80 km/h et sauter jusqu’à 3 mètres de hauteur !
Le lièvre d’Europe, que l’on trouve en France, vit dans des milieux ouverts avec des buissons ou des haies, dans les forêts claires, les marais, les champs cultivés ou encore les plaines. De nature plutôt solitaire, il vit sur un vaste territoire, dans un gîte installé sous des buissons.
La hase (femelle du lièvre) donne naissance à entre deux à quatre levrauts déjà poilus et avec les yeux ouverts, car ils doivent être prêts à fuir à tout moment.

📯🗡 Le lièvre est la proie favorite des amateurs de « petite vénerie ». Selon leurs ouvrages, « ses ruses exceptionnelles » et « délicates » feraient de lui un animal très plaisant à faire souffrir. En France, il existe donc 120 équipages qui se plaisent à lancer une meute de chiens sur ce petit animal, qui le traquent dans les champs jusqu’à le rattraper et le déchiqueter vivant. Le veneur le plus connu de France, Olivier de la Bouillerie, est un grand spécialiste de cette pratique. « Grâce à Olivier, cette vénerie a explosé » disent de lui ses amis. La famille de l’Allier qui, l’an passé, a vu son chat se faire dépecer dans leur jardin par un équipage au lièvre peut le remercier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *